Comment j’ai gagné 80000 euros en 1 heure?

Bon j’avoue, ce titre est un clickbait. Mais il n’est pas faux et correspond à un problème qui me bloquait pour investir en immobilier depuis l’étranger. En effet, dans cet article, je vais expliquer les difficultés que j’ai eu pour trouver un crédit immobilier en tant qu’expatrié. Et comment j’ai enfin réussi à obtenir mon premier prêt immobilier.

Quelles sont les difficultés des expatriés pour obtenir un crédit immobilier?

Quand j’ai commencé à m’intéresser à investir dans l’immobilier (début d’année 2018) ça a été la douche froide. En effet, je pensais que les expatriés avec leurs gros salaires et des impôts plus faibles qu’en France seraient accueillis par les banques les bras ouverts. Malheureusement cela n’a pas été le cas pour moi. En effet, les banques françaises n’aiment pas trop prêter aux personnes:

  • Ne résidant pas fiscalement en France
  • En contrat local (surtout USA, avec la FATCA)
  • Ne pouvant pas se déplacer en France pour prendre RDV (ma banque de quartier m’a dit « je ne peux pas vous appeler car votre numéro n’est pas français« )

Bref, mes premières démarches ont d’abord été vaines. Beaucoup de frustrations de voir les banques peu accommodantes pour donner un crédit immobilier à un expatrié.

Comment j’ai obtenu mon crédit immobilier?

Premièrement, voici quelques précisions sur mon premier projet:

  • Logement en France
  • Appartement pour location longue durée
  • 90 k euro total
  • 80 k euro emprunté à la banque (bien, notaire, travaux)
  • 10 k euro apport (frais divers, meubles)

Comme expliqué précédemment, jusqu’à fin 2018 je ne m’étais pas lancé dans l’investissement immobilier car je ne trouvais pas de financement. Début 2019, je me suis lancé sur ce projet et fixé des objectifs clairs pour 2019 (ce blog en découle). Un de ces objectifs était d’acheter un bien immobilier en 2019. Pour me forcer, j’ai donc signé un compromis ce qui m’a emmené au pieds du mur. J’ai d’abord contacté des courtier spécialisés en clientèle expatriée. Malheureusement mon projet était trop petit pour les intéresser (il faut viser au dessus de 100 k euro). Mes deux banques actuelles m’ont répondu qu’elles ne prêtaient pas aux non résidents. Et les banques aux USA affichent des taux prohibitifs par rapport aux taux français actuels.

La discussion à 80,000 euros:

Finalement, au cours d’un diner avec des amis lors d’un business trip sur Singapour début mars, on en est arrivé à parler investissements. Un de mes amis m’a dit qu’il venait de trouver les financements pour 2 appartements dans ma propre banque. Je lui montre le mail de ma banquière qui me répondait noir sur blanc « on ne prête pas aux non résidents« . Il me répond que c’est normal et que lui est passé par une de leurs agences spécialisée dans les expatriés. Je lui demande son contact et 2 mois plus tard, j’obtiens finalement mon prêt!

Demande de financement
Demande de financement acceptée par ma banque et signée!

Les points importants à retenir pour obtenir son prêt immobilier:

  • Cela sera moins facile qu’avec un CDI en France
  • Le taux obtenu sera surement un peu supérieur à un résidant français
  • Il existe des courtiers spécialisés pour les expatriés
  • Prévoir un peu plus de temps que si vous étiez en France
    • Perte de temps avec le décalage horaire (1 jour de perdu pour chaque réponse)
    • Difficultés pour trouver un créneau horaire pour appeler son banquier
    • Certains courriers pour la banque ou l’assurance demandent un original (pas de fax ni de scan) ce qui augmente de quelques jours la reception puis le renvoie du courrier
  • Certains documents demandés doivent parfois être traduits (certification par le consulat) ou expliqués
  • Assurez-vous que votre directeur d’agence vous met en relation avec sa branche expatriés (l’erreur que j’ai commise)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de